Capture d’écran 2021-01-15 à 17.14.09.

L'interview de....   

Je m’appelle Gabrielle, j’ai 25 ans et je suis actuellement assistante d’édition en CDI dans une petite maison d’édition alsacienne, spécialisée dans les ouvrages pédagogiques, manuels scolaires et albums pour la jeunesse. Une véritable aubaine pour une passionnée comme moi de ce milieu !
J’ai fait le choix difficile de quitter ma région parisienne natale pour la région d’Alsace, sans regrets

Gabrielle Merizzi

Quel est ton parcours scolaire avant le BTS ?

J’ai obtenu mon bac pro Com et Industries Graphiques option production graphique en 2014. Forte d’un dossier correct, j’ai décidé de me rendre aux portes ouvertes de l’École Estienne, qui jouissait d’une excellente réputation.

Et après le BTS ?

Licence Pro Édition Innovation Numérique et Master papier et numérique

Quelle option as-tu passée ?

J'ai choisi l'option Produits Plurimédia.
J’ai été conquise par l’endroit, l’ambiance et le programme. J’ai choisi de continuer mes études pour me donner la possibilité de travailler comme chef de projet et plus seulement comme exécutante PAO.

Le BTS c’était comment ?

Il a fallu que je m’accroche pour les matières générales, comme les mathématiques par exemple. J’ai eu le droit à beaucoup d’heures de soutien, j’en avais grandement besoin. C’est une grande fierté pour moi d’avoir obtenu mon BTS avec la moyenne dans les matières générales.
Les cours techniques sont très intéressants. Le programme, et le matériel sont de qualité. Les enseignants sont professionnels et à l’écoute des élèves. Le projet de fin d’année est difficile, le travail en équipe fatiguant, mais c’est un très bon moyen d’évoluer et d’apprendre à travailler ensemble. C’est très important pour la suite.

Qu'en retiens-tu ?

Mes années au sein de l’École Estienne sont mes meilleures années d’études. Les lieux sont magiques et l’ambiance est excellente. Ma formation a contribué à renforcer mes compétences techniques, à me forger une bonne éloquence en public et à m’intégrer en douceur dans le monde du travail. Les enseignants en atelier sont très bons et remettent régulièrement en question le programme pour que le cursus soit le plus adapté au monde professionnel d’aujourd’hui

Quelle était ta matière préférée ? 

Les matières techniques. Les enseignants sont agréables et savent de quoi ils parlent, les séances d’atelier se rapprochent d’une ambiance d’entreprise, les projets proposés sont intéressants.

Un moment marquant de tes années de BTS ?

Les portes ouvertes : un moment de convivialité, de créativité et de rencontre. C’est toujours agréable de faire profiter d’autres jeunes de notre expérience et de préparer les salles en imaginant des projets originaux et attractifs.

Que t’a apporté le BTS  ERPC ? Il te sert encore ?

Mes connaissances et mon niveau technique m’ont permis de me démarquer des autres candidats lors de ma recherche d’emploi puis de contribuer à l’évolution de mon entreprise. Il m’arrive encore ponctuellement d’utiliser mes connaissances pour aider mes amis lors de la confection de documents comme des faire-part par exemple. En résumé, je pense que mon passage à l’École Estienne m’a été d’une grande aide à tous les niveaux.

Bien sûr je me sers encore de choses apprises alors ! Je suis toujours très heureuse de retrouver ponctuellement un travail de graphiste au sein de mon entreprise et dans ma vie personnelle.
Quotidiennement, mes connaissances du secteur, des logiciels et de la fabrication me permettent de me projeter facilement dans un projet et d’appréhender les problématiques du secteur (pratique quand il faut diriger une équipe de différents professionnels).

Quel poste occupes-tu actuellement ?

Je suis actuellement assistante d’édition en CDI, en attentant de devenir éditrice. Je gère diverses tâches du manuscrit au BAT des ouvrages. Si je devais décrire mon travail en un mot ? Polyvalence. Corrections et relectures d’épreuves, recherches iconographiques, mise en page et construction de livres interactifs, gestion d’une plateforme d’ouvrages numériques en ligne, relationnel avec les auteurs et les lecteurs et même de la peinture, de la cuisine et du découpage pour illustrer nos nouveautés. Tout cela au sein d’une équipe dynamique et bienveillante. Je ne m’ennuie jamais !

As-tu facilement trouvé du travail après tes études ? 

J’ai eu de la facilité à trouver du travail malgré la réputation difficile du monde de l’édition. J’ai décidé de quitter la région pour m’installer à Strasbourg, malgré un secteur quasiment inexistant en dehors de la capitale. J’ai eu énormément de chance de tomber sur les éditions Accès qui ont rapidement répondu à ma candidature spontanée. L’entreprise était très intéressée par mes compétences techniques et ma polyvalence. Finalement, je n’ai pas fait un mois de chômage à ma sortie des études et j’évolue dans une région magnifique et un secteur qui me passionne

Si ce n'est pas indiscret, quel est ton salaire ?

Au bout d’un an au sein des éditions Accès je gagne très convenablement ma vie.

Et sinon ... pour ceux qui souhaitent s'y inscrire :

D’après toi que faut-il savoir avant de s’engager dans ce BTS ?

L’École Estienne est l’école préférée des professionnels dans le domaine du graphisme. Obtenir un diplôme de cette école n’est pas négligeable.

Quel est son atout majeur ? Le(s) piège(s) à éviter ?

Pour autant, les deux ans de BTS sont intenses et il faut continuer à avancer malgré la difficulté. Se confronter aux matières générales quand on vient d’un bac professionnel, ou à contrario, aux matières techniques quand on vient de général, ce n’est pas simple. La démotivation arrive rapidement au début de la formation. Il faut garder espoir et continuer à avancer : le travail paye.

Un conseil à ceux qui veulent s’y inscrire ? Quelque chose à ajouter ?

N’hésitez pas à vous lancer et à demander conseil aux enseignants, ils seront toujours là pour vous aider.